Hannah Arendt et les limites de la liberté politique. La politique a-t-elle un sens?

Synthesis Philosophica 21 (2):327-338 (2006)
  Copy   BIBTEX

Abstract

L’auteur part de l’assertion avancée dans cet article que le nom de Hannah Arendt soulève la question radicale et originale de la liberté politique, ce qui est motivé par sa célèbre thèse que le sens de la politique est la liberté. Il s’agit de l’identité de la liberté et du politique et de leurs origines identiques. D’un côté, la liberté de l’Homme ne peut être réalisée que d’une manière politique et de l’autre, la liberté est la seule raison de l’existence et de la justification de la politique. L’auteur met en relief les trois catégories qui chez Hannah Arendt établissent les critères de la liberté politique. Ce sont l’identité, la pluralité et la spontanéité

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 91,252

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

L’Education du Citoyen.Patrice Canivez - 1993 - Bulletin de la Société Américaine de Philosophie de Langue Française 5 (2-3):5-12.
Éthique et politique chez Hans Jonas et Hannah Arendt.Éric Pommier - 2013 - Revue de Métaphysique et de Morale 78 (2):271.
Amour du monde: christianisme et politique chez Hannah Arendt.Véronique Albanel - 2010 - Paris: Les Éditions du Cerf. Edited by Étienne Tassin.
L’individu comme problème phénoménologique chez Hannah Arendt et Michel Henry.Jan Cerny - 2012 - Journal of French and Francophone Philosophy 20 (2):19-41.

Analytics

Added to PP
2013-12-01

Downloads
55 (#280,030)

6 months
7 (#364,455)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references