8 found
Order:
Disambiguations
Marie-Jo Bonnet [7]Marie-Josèphe Bonnet [1]
  1.  55
    Anne-Marie Wimmer, Code : Mado, Enquête. Mais qui donc est Laure Diebold-Mutschler ? Enquête, photos et documents inédits.Marie-Josèphe Bonnet - 2012 - Clio 35:09-09.
    Comme l’indique le sous-titre, ce livre n’est pas une biographie, mais une enquête sur la disparition dans la mémoire collective d’une grande résistante, une des six femmes Compagnons de la Libération, Laure Diebold-Mutschler. Engagée dès 1940 dans la Résistance, à l’âge de vingt-cinq ans, elle est notamment agent de liaison du réseau Mithridate avant d’entrer à Lyon dans les Forces Françaises libres et de devenir la secrétaire de Jean Moulin. Elle sera arrêtée le 24 septembre 1943 à Paris, a...
    No categories
    Direct download (7 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark  
  2.  36
    Isabelle de Bourbon-Parme, « Je meurs d’amour pour toi ». Lettres à l’archiduchesse Marie-Christine, 1741-1763.Marie-Jo Bonnet - 2010 - Clio 31:305-307.
    La publication des lettres d’Isabelle de Bourbon-Parme à sa belle-sœur l’archiduchesse Marie-Christine est un événement important. Pas seulement parce que nous avons affaire à un écrit intime d’une « princesse philosophe », dont l’intelligence et l’ouverture d’esprit sont en soi dignes de notre intérêt. Mais parce qu’il s’agit de lettres d’amour à une femme, comme nous en avons peu d’exemples au xviiie siècle, et même après. Il se pourrait même que nous ayons affaire au premier écrit de cette...
    No categories
    Direct download (6 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark  
  3.  10
    Monika Siedentopf, Parachutées en terre ennemie.Marie-Jo Bonnet - 2010 - Clio 32:287-288.
    No categories
    Direct download (4 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark  
  4. Monika Siedentopf, Parachutées en terre ennemie.Marie-Jo Bonnet - 2009 - Clio 30:287-288.
    Disons le tout de suite, le livre de l’historienne allemande Monika Siedentopf, Parachutées en terre ennemie, et le film Femmes de l’ombre, tiré de ses recherches n’ont pas grand-chose à voir ensemble. Autant le livre ouvre une nouvelle page de l’histoire de la participation des femmes à la Résistance contre l’occupant nazi, autant le film tire les ficelles d’un pseudo-héroïsme féminin qui conforte les mythes au détriment de la réalité historique. Ce qui est un comble quand on découvre la r...
    No categories
    Direct download (2 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark  
  5.  12
    « Réalisme et Gender dans la peinture du vingtième siècle », Actes de la journée d’étude du 20 mars 2009 à Amiens.Marie-Jo Bonnet - 2011 - Clio 33:08-08.
    Le colloque organisé par Jérôme Bazin et Marie Frétigny à l’université de Picardie d’Amiens, avait-il besoin de se placer sous la bannière du « gender » pour analyser la question du réalisme dans la peinture du XXe siècle? Si l’hypothèse qui sous-tend cette journée – le réalisme est-il vecteur d’une autre image des femmes? – a pu être opérationnel pour le XIXe siècle, elle devient contre-productive pour le XXe. On ne sera pas surpris d’apprendre que le réalisme a renforcé les (...)
    No categories
    Direct download (4 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark  
  6.  7
    Sarah Helm, Vera Atkins, une femme de l’ombre. La résistance anglaise en France.Marie-Jo Bonnet - 2011 - Clio 33:06-06.
    La passionnante biographie de Vera Atkins réalisée par Sarah Helm à l’issue de nombreuses enquêtes en Europe, est un document précieux, qui jette une lumière nouvelle sur l’engagement des femmes dans les services secrets britanniques opérant en France durant la Seconde Guerre mondiale. Née en Roumanie en 1908, dans une famille juive aisée, Vera Rosenberg fuit le nazisme et émigra en Angleterre en 1938 avec sa mère, dont elle prit le nom d’Atkins. En 1941, elle entre comme secrétaire au SOE (...)
    No categories
    Direct download (4 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark  
  7.  44
    Un autoportrait de Berthe Morisot.Marie-Jo Bonnet - 2004 - Clio 19:165-168.
    À voir la détermination avec laquelle Berthe Morisot nous regarde, nous pourrions penser qu’elle a trouvé facilement sa place d’artiste. Une palette est esquissée sur la gauche de trois mouvements tournants. Elle porte une fleur bleue à la boutonnière, « comme une décoration », dira Mallarmé, elle se tient droite, la tête tournée vers le spectateur, et elle nous regarde de ses célèbres yeux noirs qui ont tant fasciné Manet. Paul Valéry écrira d’ailleurs au sujet de ses yeux : « (...)
    No categories
    Direct download (4 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark  
  8.  15
    Berthe Morisot, catalogue de l'exposition au Palais des Beaux-Arts de Lille et à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny, éd. Fondation Pierre Gianadda, 2002, 461 p. [REVIEW]Marie-Jo Bonnet - 2004 - Clio 19:241-243.
    L'exposition Berthe Morisot organisée conjointement par le Palais des Beaux-Arts de Lille et la fondation Pierre Gianadda, à Martigny, ainsi que son catalogue peuvent être regardés comme un véritable événement. D'abord, saluons la fondation suisse qui fait un travail de fond remarquable depuis de nombreuses années en exposant (avec catalogue) des artistes françaises comme Camille Claudel, Suzanne Valadon, Marie Laurencin, en collaboration avec des musées de province. Notons ensuite que...
    No categories
    Direct download (6 more)  
     
    Export citation  
     
    Bookmark