Wittgenstein et les machines de Turing

Revue de Métaphysique et de Morale 2 (2):181-196 (2005)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Dans l'un des rares textes de Wittgenstein où il est question des machines de Turing, l'auteur écrit que celles-ci « sont les hommes, qui calculent ». L'étrangeté apparente de l'aphorisme disparaît si l'on dissipe certaines confusions fréquentes relatives aux machines de Turing. Une fois éclairci le sens littéral de ce passage des Remarques sur la philosophie de la psychologie, on peut s'interroger sur ce que Wittgenstein veut dire, dans le § 1096. Comme souvent chez l'auteur, on peut lire dans ce paragraphe une remarque grammaticale qui vise à éclaircir une difficulté philosophique : la possibilité de définir ce qu'est un calcul.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 93,296

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

Analytics

Added to PP
2011-05-29

Downloads
7 (#1,413,139)

6 months
34 (#104,348)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Pierre Wagner
University of Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Citations of this work

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references