Bergson, penseur des problèmes mondiaux dans le chapitre IV des Deux sources de la morale et de la religio

The Proceedings of the Twenty-First World Congress of Philosophy 11:25-30 (2007)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Comment l'humanite peut-elle resoudre les problemes d'une cite close ou d'un monde clos? Un des problemes essentiels pose est celui de l'agrandissement, qui rend les societes difficilement gouvernables et dangereuses, et qui renvoie done ä la question de la guerre. En 1932, Bergson est un des premiers philosophes ä pressentir la possibility de l'extermination, du genocide. Quelle est la place de la democratic d'une part et d'une societe des nations d'autre part dans la resolution des problemes mondiaux? Pour Bergson, la democratic est la conception politique la plus eloignee de la nature, la seule qui transcende, dans ses intentions au moins, les conditions de la societe close. Est-ce que les organisations de cooperation efficaces sont mondiales? Les problemes mondiaux se resolvent, mais seulement si, explique Bergson, une portion süffisante de l'humanite est decidee ä les surmonter. L'humanite, qui n'a cesse de contredire la nature, est capable, pourtant, explique Bergson, de fournir l'efTort necessaire pour depasser ce qui reste clos en 1'homme, de l'ordre de l'immobilite de l'espece. Or cet effort vise la mobilite meme, une conscience synonyme d'invention et de liberte. Penser l'humanite et ses problemes n'a pas pour ambition de decouper des essences, mais d'intervenir dans un processus humain en mouvement. Les problemes mondiaux ne sont ni speciflquement anthropologiques ni speciflquement politiques, mais ä l'articulation des deux, dans une jointure entre theorie et pratique, la ou l'humanite est consciente et, partant, agissante. La conscience des problemes de l'humanite, reels et possibles, est chez Bergson plus metaphysique qu'anthropologique, dans le sens ou il ne s'agit pas d'envisager l'humanite dans l'ensemble de ses determinations, mais d'appliquer ä certains de ses evenements la double perspective du voir et du vouloir propre ä l'intuition metaphysique

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 76,168

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

Spinoza et Boxel. Une histoire de fantomes.Gunther Coppens - 2004 - Revue de Métaphysique et de Morale 1 (1):59-72.
La liberté et l'ordre public : Diderot et la bonté des lois.Florent Guenard - 2005 - Revue de Métaphysique et de Morale 1 (1):109-125.
Empirie, Philosofie, Metaphysica.A. H. De Hartog - 1936 - Synthese 1 (11):346 - 350.
Wittgenstein et les machines de Turing.Pierre Wagner - 2005 - Revue de Métaphysique et de Morale 2 (2):181-196.
Formes « a priori » et formes de connaissance.Michel Le du - forthcoming - Revue de Métaphysique et de Morale.
Habermas, Rawls et le pluralisme raisonnable does conceptions du bien.Luiz Bernardo Leite Araújo - 2006 - The Proceedings of the Twenty-First World Congress of Philosophy 2:125-130.
Pour une approche wittgensteinienne des règles économiques.Bénédicte Reynaud - 2005 - Revue de Métaphysique et de Morale 3 (3):349-374.
La Philosophie des Lumières en Turquie en tant qu'un guide illuminant.Arslan Kaynardağ - 2007 - The Proceedings of the Twenty-First World Congress of Philosophy 7:117-122.
Les concepts a priori kantiens et leur destin.Béatrice Longuenesse - 2004 - Revue de Métaphysique et de Morale 4 (44):485-510.

Analytics

Added to PP
2011-12-02

Downloads
42 (#279,985)

6 months
1 (#448,551)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references