Après la chair

Journal of French and Francophone Philosophy 21 (2):1-29 (2013)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Il n’y a pas de question plus urgente, pour la phénoménologie, que la question du « corps propre », comme il est convenu de l’appeler depuis Husserl. Mais il n’y a pas non plus de question qui ait été davantage négligée par les phénoménologues contemporains. À première vue, cette affirmation se heurte à l’évidence d’une production littéraire quasi exponentielle autour de cette notion depuis plus d’une trentaine d’années, aussi bien en histoire de la philosophie que dans des travaux qui se sont efforcés de croiser la perspective phénoménologique avec les apports des sciences du cerveau et de la cognition. L’ennui est que cette ample littérature ne pose aucune des questions préjudicielles à l’adoption du concept de corps propre ou de chair ( Leib ) en phénoménologie ; pour l’essentiel, elle fait comme si ce concept allait de soi et se borne à se demander de quelle manière il pourrait « féconder » des approches scientifiques plus positives. La légitimité du concept même de Leib et de ses prolongements à l’intérieur du courant phénoménologique n’y est jamais questionnée en tant que telle. Non seulement on ne se demande pas si les descriptions de cette « chair » au fil conducteur de l’expérience du toucher redoublé est tenable, mais on ne soulève même pas la question de savoir si l’adoption de ce concept chez Husserl et ses successeurs n’est pas conditionnée par des présupposés discutables et, en vérité, par tout un cadre théorique, de sorte que la mise en question de certains aspects centraux de ce cadre devrait conduire inévitablement à une révision en profondeur de ce concept. C’est cette question que nous voudrions aborder dans ces pages. Compte-tenu de l’ampleur du sujet, notre but sera uniquement d’indiquer un certain nombre de directions que pourrait – ou devrait – emprunter la réflexion

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 76,199

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

De uitgangspunten Van de filosofie Van E. Levinas.L. Bouckaert - 1972 - Tijdschrift Voor Filosofie 34 (4):680 - 703.
La Philosophie De La Chair De Michel Henry. Vers Une Onto-Phénoménologie De L'Individualité.Rémy Gagnon - 2010 - Symposium: Canadian Journal of Continental Philosophy/Revue canadienne de philosophie continentale 14 (2):66-77.
Over de interpretatie (van de schrift) volgens Spinoza (1632-1677).H. De Dijn - 1967 - Tijdschrift Voor Filosofie 29 (4):667 - 704.
Michel Henry et la question du fondement de l?intentionnalité.Claudia Serban - 2010 - Bulletin d'Analyse Phénoménologique (8: Questions d'intentionnalité ().
Comment dire la praxis transcendantale chez Michel Henry ?Damien Darcis - 2008 - Bulletin d'Analyse Phénoménologique (3: Théorie et pratique (Actes n°).
Wijsbegeerte, de naamlooze.M. H. J. Schoenmaekers - 1937 - Synthese 2 (1):41 - 45.

Analytics

Added to PP
2013-12-12

Downloads
36 (#326,335)

6 months
1 (#448,894)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Claude Romano
Australian Catholic University

Citations of this work

Add more citations

References found in this work

Téléologie de la nature et action humaine.Robert Spaemann - 1996 - Études Phénoménologiques 12 (23-24):43-63.

Add more references