Fichtes Argumentation gegen den logischen Empirismus

Revue de Métaphysique et de Morale 84 (3):327 - 342 (1979)

Abstract

Cette étude vise dans l'ensemble à définir correctement l'idéalisme de J. G. Fichte en analysant sa pensée dans sa relation avec l'empirisme logique. Il se peut qu'il existe des sentiments inexprimables, mais toute pensée scientifique doit s'énoncer. Or il n'est point d'énoncé qui ne soit étayé par la raison dans son objectivité principielle. C'est cette même raison qui assure à l'objet empirique une vérité que par lui-même il ne possède pas. L'empiriste croit, se fondant, si l'on peut dire, sur le donné plus que fluctuant des sensations, parvenir, par une induction que rien ne justifie, à conférer à son objet une consistance plus relevée. Prédécesseur de Husserl, mais aussi de Whewell, Fichte montre que la raison est immanente à l'expérience comme visée et pouvoir d'universalité. Loin que le monde soit un rêve, c'est la demeure de l'esprit. Aussi, se plaçant sur le terrain de l'empirisme, l'auteur de la Doctrine de la Science parvient à renverser les rôles : le rêveur est l'empiriste. L'auteur de l'article, dont l'éloge n'est plus à faire, a voulu montrer en rassemblant des textes qui appartiennent aux différentes étapes de la progression philosophique de Fichte la constance fondamentale de cette orientation qui veut qu'il n'existe de réalisme vrai que par l'esprit.

Download options

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 72,855

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2011-05-29

Downloads
10 (#907,565)

6 months
1 (#386,001)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

References found in this work

No references found.

Add more references

Citations of this work

No citations found.

Add more citations