Marie Kingué and the subversion of the colonial order (Saint-Domingue, 1785)

Clio 50:155-164 (2019)
  Copy   BIBTEX

Abstract

La riche colonie française de Saint-Domingue est marquée au xviiie siècle par la peur de l’empoisonnement. Marie Kingué, esclave guérisseuse, exerce son activité auprès des blancs comme des esclaves, à la fois de soin, de sorcellerie et de divination. Son autorité morale sur la société locale, exceptionnelle, subvertit les barrières raciales et la hiérarchie de genre, puisqu’elle est, entre autres, sollicitée pour repérer les empoisonneurs, mis au supplice par leurs maîtres sur sa dénonciation. Un rapport anonyme témoigne en 1785 de l’angoisse que ses agissements suscitent auprès des autorités judiciaires de la colonie. Ce document, destiné à justifier les poursuites pénales engagées contre elle, témoigne ce faisant des difficultés à l’arrêter, liées aux importants soutiens dont elle dispose.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 89,621

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

Pozytywizm, racjonalizm i... romantyzm Marii Skłodowskiej-Curie.Barbara Petelenz - 2015 - Zagadnienia Filozoficzne W Nauce 59:101-124.
Scandalous Textualities.Hector M. Cavallari - 1987 - American Journal of Semiotics 5 (1):151-165.

Analytics

Added to PP
2020-04-12

Downloads
19 (#675,040)

6 months
9 (#143,176)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references