Le corps : un poids pour l’'me?

Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 100 (1):27-43 (2016)
  Copy   BIBTEX

Abstract

La citation récurrente de Sg 9, 15 : « Le corps qui se corrompt appesantit l’âme et sa demeure de terre accable l’esprit aux multiples pensées », dans le corpus augustinien, semble être l’indice d’un mépris du corps, hérité de la tradition platonicienne du corps-prison. De fait, dans ses premières œuvres, Augustin cite Sg 9, 15 pour affirmer que le corps est un obstacle à la contemplation de la vérité. Mais, dans ses œuvres ultérieures, il utilise Sg 9, 15 pour établir, contre les platoni­ciens, que le corps n’est pas la prison de l’âme et que le poids du corps est à imputer, non au corps lui-même, mais à sa corruptibilité : il n’y a donc pas à « fuir tout corps », comme le veut Porphyre. Face à Julien d’Éclane, enfin, il souligne, en citant Sg 9, 15, que la condition peineuse de l’homme aujourd’hui n’est pas le propre de la nature primitive de l’homme, mais la peine du péché qui a vicié la nature.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 91,202

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

L’invention chrétienne du corps.A. Gesché - 2004 - Revue Théologique de Louvain 35 (2):166-202.
« De ma chair je verrai Dieu ».Philippe Richard - 2011 - Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 95 (2):287-301.
La Terre: La théorie du géostatisme d'Edmund Husserl.Paul Ducros - 2007 - Bulletin d'Analyse Phénoménologique 3:1-88.

Analytics

Added to PP
2016-07-14

Downloads
31 (#486,401)

6 months
11 (#191,387)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Citations of this work

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references